nuisipedia-araignee

Araignées

La morsure d’araignée est douloureuse et peut être dangereuse. Les araignées sont des animaux arthropodes du groupe des arachnides. Selon le World Spider Catalogue (2016), il existe un total de 45 998 espèces d’araignées vivantes (les 1 269 espèces d’araignées fossiles décrites à ce jour ne sont pas incluses ici) et on pense qu’il y a encore plus de 100 000 espèces à découvrir.

La reproduction des araignées

Lorsqu’un mâle est prêt à se reproduire, il construit une petite feuille de soie, y dépose une goutte de sperme puis la suce avec des structures appelées bulbes génitaux présents dans une paire d’appendices qu’ils ont dans la partie frontale avant, également connue sous le nom de pédipalpes.
Lorsqu’il trouve la femelle, il utilise un rituel compliqué de parade nuptiale pour lui communiquer qu’il est un mâle de la même espèce et non une proie. Les araignées femelles en période de reproduction sont très agressives et à tout moment pendant la parade ou l’accouplement, le mâle peut se faire dévorer. Cette agressivité découle du besoin de se nourrir afin de réaliser la production d’œufs après l’accouplement.

La copulation est réalisée au moyen de l’introduction et de l’éjection de spermatozoïdes des bulbes génitaux des mâles à l’intérieur de l’orifice génital féminin. De nombreux mâles essaient d’éviter d’être mangés par les femelles au cours de ce processus délicat en offrant un cadeau nuptial, ou ce qui est pareil, une proie enveloppée dans un écheveau de fil de soie.

Ainsi, pendant que la femelle s’amuse à ouvrir « le cadeau », le mâle peut introduire le sperme sans danger d’être dévoré par la femelle. Une fois fécondées, les femelles pondent un nombre variable d’œufs. Chez certaines espèces, il peut atteindre 2 000 en une seule couve, tandis que d’autres espèces ne pondent que quelques œufs. Ils sont ensuite enveloppés dans un cocon de soie appelé oothèque.

Certaines espèces d’araignées quittent l’oothèque après l’avoir créée, tandis que d’autres la protègent jusqu’à la naissance des petits. La progéniture a un type de développement direct, c’est à dire que ce qui émerge de l’œuf est une version réduite des parents.

Après deux changements, ils quittent l’oothèque pour le monde extérieur. Dans certains cas, les mères meurent après la naissance des petits, et dans d’autres, elles prennent soin d’eux jusqu’à leur dispersion.
Les soins parentaux peuvent être si extrêmes que chez certaines espèces d’araignées, la mère se propose comme nourriture pour les jeunes.

Les araignées sont des espèces carnivores.

Les espèces nocturnes, manquant d’un bon sens de la vie, capturent leurs proies en utilisant leurs sens du toucher (les vibrations de leurs victimes sur le sol), ou construisent des tissus appelés toile pour les capturer.

Toutes les araignées ne construisent pas de toiles circulaires (appelées toiles orbiculaires), mais certaines fabriquent des toiles en entonnoir, des toiles triangulaires ou des toiles asymétriques.

Cependant les araignées diurnes sont souvent dotées d’une bonne vision et chassent activement leurs proies sans avoir besoin de tisser une toile. Quel que soit le système de capture de leurs proies, toutes les araignées ont un système d’alimentation basé sur un mécanisme de digestion externe.

Lorsqu’une proie est capturée, l’araignée enfonce une paire d’appendices appelés cheliceres dans son corps.
Ces appendices se terminent par un clou relié à une glande à venin.

Dès que le poison est inoculé à la victime, il digère leurs tissus et les liquéfie en une sorte de soupe nutritive. Cette « soupe » est la source de nourriture de l’araignée, car ces arthropodes manquent de mâchoires et ne peuvent donc ni écraser ni mâcher.

famille heureuse satisfaction

100% satisfaction

Si un nouveau problème de nuisibles survient après notre rendez-vous, NUISIUM CONTROL® s’efforcera de le résoudre sans frais supplémentaires.

Retour en haut