nuisipedia-chauvesouris

Chauves-souris

Les chauves-souris sont des mammifères vertébrés et appartiennent à l’ordre CHIROPTERA, qui est un mot provenant du latin, et signifie « animaux avec des ailes dans leurs mains ». Il existe dans le monde environ 1 000 espèces de chauves-souris étant, après les souris, le groupe de mammifères le plus diversifié. Au Costa Rica, 108 espèces de chauves-souris ont été répertoriées à ce jour. Parmi elles, seules trois se nourrissent de sang, un de sang de mammifères deux de sang d’oiseaux.

Les chauves-souris ont des habitudes nocturnes, elles quittent leurs abris au crépuscule, et errent à la recherche de nourriture, de compagnons… et retournent dans leurs abris avant l’aube, où elles resteront toute la journée.

Caractéristiques

Dans la nature, la forme des organismes est étroitement liée à la fonction que leurs organes remplissent. Ainsi, chaque caractéristique que l’on observe chez les chauves-souris a une raison d’être.

La plus remarquable est la présence de membranes ou d’ailes, ce qui leur permet d’être les seuls mammifères véritablement volants. Ses ailes (appelées PATAGIUM) ont été formées par l’extension des os des doigts et par la présence de membranes interdigitales, qui s’étendent jusqu’aux côtes du corps, qui sont formées par la et le tissu conjonctif,  avec les vaisseaux sanguins et les muscles.

Les ailes des chauves-souris ont beaucoup de circulation sanguine, pour transporter tous les nutriments nécessaires au vol, ce qui nécessite beaucoup d’énergie. Elles ont trois fonctions de base : servir au vol, la thermorégulation (maintenir une température corporelle constante) et capturer les insectes.

Une autre caractéristique est la présence d’une membrane entre les pattes, qui comprend également la queue, et qui s’appelle URPATAGIUM. Sa forme varie selon les espèces, mais chez certaines elle est très développée et elles ont des structures cartilagineuses qui sortent de la cheville (CALCAR) et qui donnent à cette membrane la forme d’un sac, et l’utilisent pour capturer des insectes.

La tête des chauves-souris est façonnée en fonction de leurs habitudes alimentaires, c’est à dire de ce que mange chaque espèce. Certaines ont une membrane dans la zone du nez appelée feuille nasale, qui aide à diriger les émissions de sons.

Que mangent-elles ?

Les chauves-souris en Guadeloupe sont insectivores. Elles sont de petites tailles, elles capturent des insectes (jusqu’à 600 en une heure) à l’aide d’un système radar appelé ECOLOCATION.

Elles envoient des ondes à haute fréquence qui se dispersent, entrent en collision avec des objets ou contre leur proie et les reçoivent à nouveau avec leurs oreilles, étant capables de calculer les distances auxquelles se trouvent ces objets, elles ne se heurtent pas entre elles et peuvent savoir où se trouvent leur proie et ainsi les capturer.

Pour cette raison, leurs oreilles sont très développées et elles ont d’autres membranes supplémentaires pour la réception appelées TRAGUS.

Elles n’utilisent pratiquement pas leurs yeux et sont donc de petites tailles, mais aucune chauve-souris n’est aveugle. Leur bouche est grande et elles ont des dents très acérées pour écraser les insectes. L’uropatagium est grand, comme un sac, dans lequel elles attrapent des insectes. Elles volent assez haut et ont des ailes longues et étroites pour avoir un vol rapide et puissant.

Où vivent-elles ?

Les chauves-souris vivent dans des abris très variés, tels que des trous dans de vieilles bûches, des maisons abandonnées, des grottes, des creux dans les rochers, sous les ponts, sous les plafonds des terrasses, etc. Leurs déplacements dépendent de la disposition des ressources et changent avec les saisons. Certaines migrent à un moment de l’année, lorsque les ressources sont rares ou en raison de changement de température.

Elles ne volent pas toute la nuit, mais elles ont des périodes d’activité différentes. Une période active dans les premières heures, qui est suivie de périodes de repos pendant lesquelles la chauve-souris digère la nourriture et évacue les matières fécales et liquides.

Comportement

Elles vivent dans des colonies comptant jusqu’à des centaines d’individus, dans des groupes familiaux stables, ou seules. Les colonies peuvent être permanentes, ou se former uniquement pendant la saison de reproduction des jeunes. La structure est très courante dans les harems féminins contrôlés par un mâle. Dans ces colonies, les femelles collaborent parfois à la prise en charge des jeunes, et même si certaines vont chercher de la nourriture, d’autres allaitent les bébés, même si ils ne sont pas les leurs. Les mâles font parfois la garde.

Les chauves-souris défendent souvent leurs zones d’alimentation et y sont fidèles.

La reproduction

Elles n’ont normalement qu’un seul bébé par femelle et par an, mais sous les tropiques, il est courant pour certaines espèces d’avoir deux périodes de reproduction.

Avant de copuler, les deux chauves-souris mâle et femelle vont se réunir par des signaux visuels, olfactifs et sonores.

Après une période de gestation variable, le bébé une fois sortie du ventre de sa mère s’accrochera à son mamelon, et y restera environ deux mois. Puis doucement avec le temps il commencera à se nourrir tout seul après avoir observé ses congénères voler et chasser.

Les dommages

Certaines espèces de chauves-souris sont devenues très abondantes en raison des changements que l’homme introduit dans l’environnement. Par l’agriculture, avec les monocultures, les élevages, les villes etc…

D’autre part, il n’est pas conseillé d’entrer dans les abris pour chauves-souris, car des champignons peuvent se développer dans le guano (excréments) et provoquer des maladies lorsqu’ils sont inhalés. Par ignorance ou par mythes, certaines personnes tuent des chauves-souris, ou brûlent des abris, des grottes, tuant de nombreuses chauves-souris.

Sachez que les chauves-souris sont protégées en Guadeloupe et qu’il est interdit de les tuer. Si vous avez des chauves-souris chez vous, faites appel à une entreprise professionnelle pour les éloigner.

famille heureuse satisfaction

100% satisfaction

Si un nouveau problème de nuisibles survient après notre rendez-vous, NUISIUM CONTROL® s’efforcera de le résoudre sans frais supplémentaires.

Retour en haut